S’exprimer ou s’ouvrir…

Plus je passe de temps sur les réseaux sociaux, plus je constate à quel point ils peuvent aller à l’encontre des deux valeurs qui m’ont conduit à fonder ce blog : la liberté d’expression et l’ouverture d’esprit.

J’en suis d’autant plus navré que je comptais bien sur eux pour fédérer ici un maximum de citoyens contribuant ainsi à l’émergence d’un espace de dialogue entre toutes les sensibilités, chose qui bizarrement n’existait pas déjà bien que nous vivions officiellement en démocratie.

Les réseaux sociaux permettent sans doute à chacun de s’exprimer, mais pas d’échanger avec ceux qui ne pensent pas comme nous, car on y est vite enfermé dans un cercle d’amis virtuels qui se regroupent par affinité pour mieux se protéger de tout ce qui est “étranger” à leur univers. On est bien loin de l’ouverture d’esprit, et assurément plus proche du biais de confirmation que j’évoquais déjà dans mon article “Les français en vase clos“.

Comment un tel cloisonnement (pour ne pas dire “enfermement” ou “emprisonnement“) des idées pourrait-il être le support de la liberté d’expression que nous chérissons tous ?
En réalité, les réseaux sociaux ne sont qu’une version moderne (2.0) des réunions de personnes physiques se proposant de débattre alors qu’elles partagent déjà la même sensibilité. Depuis longtemps les partis politiques fonctionnent sur ce mode, comme généralement les syndicats, les clubs dits “de réflexion”, les obédiences maçonniques, les groupes d’influence, les think-tank, j’en passe et des meilleurs.

Malheureusement, ce qui fait recette, cela ne date pas d’hier, c’est la pensée catégorique, qui ne laisse pas de place au doute, et donc à la discussion. Tout le contraire de la liberté d’expression et l’ouverture d’esprit, si souvent affichées dans les grands discours mais tellement détournées dans la pratique.
Aussi ce blog n’a-t-il pas de beaux jours devant lui, du moins par rapport à son objectif initial qui était de fonder une large communauté ouverte… Je l’ai compris désormais, et je ne peux pas faire autrement que de l’accepter. Je continue cependant de m’exprimer ici, le plus librement du monde, en espérant que d’autres voies finiront par amener jusqu’ici des citoyens redevenus libres.

  2 comments for “S’exprimer ou s’ouvrir…

  1. 6 septembre 2015 at 10 h 41 min

    Bonjour,
    “… je ne peux pas faire autrement que de l’accepter” dites-vous : c’est peut-être la première chose qui nous sépare dans ce raisonnement … car je refuse encore l’inacceptable !
    Vous avez malheureusement raison pour tout le reste et ceux qui veulent rester debout doivent alors s’interroger très “activement” sur les causes de ce déclin dans l’esprit et dans nos actes, car nos dettes, notre chômage et même la récente venue des migrants sont les conséquences de ces abandons de dignité et d’altruisme.
    La clairvoyance nécessiterait un courage et une capacité de remise en question que nous n’avons plus : seuls le déni, la mauvaise foi, le mensonge et l’exploitation des faiblesses de nos contemporains permettent d’entrer dans le monde de la réussite et de la suffisance de ces élites dont on parle et dont la voix porte (!)
    En vérité, ceux qui pensent comme vous sont plus nombreux qu’il n’y paraît … mais “à quoi bon” disent-ils car pour eux, s’exprimer ne mène généralement à rien : même nos lanceurs d’alerte, pourtant très déterminés, peuvent en témoigner. De nouveaux mouvements se forment pour “faire autrement”, mais leur objectif premier est de mobiliser le plus grand nombre pour se faire reconnaître … AGIR semble être plus difficile : ils finissent souvent par se déchirer pour se distinguer.
    Les réseaux sociaux permettent effectivement de s’exprimer et cela donne à chacun un Grand Pouvoir et … l’impression d’AGIR.
    Cherchons l’erreur : sommes-nous manipulés ?

  2. HENRY Nadine
    16 janvier 2016 at 13 h 21 min

    Globalement d’accord sur ce qui est dit plus haut. Une remarque, sur Twitter, sans accepter tout et n’importe quoi, on peut élargir son horizon, accéder à des connaissances complémentaires, à condition de chercher un peu…

Laisser un commentaire